6 articles

Les égoûts de Rome

Par Audrey HUMILIEREPublié le 08 févr. 2013 à 15:53 ♦ Mis à jour le 24 avr. 2013 à 13:59

 

Les romains construirent les premiers égouts, leurs connaissances sur le sujet leur venaient des Étrusques.


Les égouts servaient à l'évacuation des eaux des thermes, des eaux usées des habitations ainsi que celles des lieux publics et des eaux de pluies. Habituellement, ils passaient sous les voies pavées. Dans les égouts, rien n'était prévu pour l'évacuation des gaz: ce qui pouvait provoquer des explosions mais surtout des mauvaises odeurs. Dans d'autres villes, les eaux usées s'écoulaient tout simplement dans les rues comme à Pompéi; c'est pour cela que les rues y étaient jalonnées de grosses pierres permettant aux piétons de se balader dans les rues sans marcher dedans. Les systèmes d'évacuation étaient loin d'être aussi élaborés que ceux de Rome.

 

La Cloaca Maxima fut construite par Tarquin l'Ancien. La Cloaca Maxima est l'égout le plus célèbre de Rome. Il est connu pour ses dimensions pharaoniques. A vol d'oiseau, il mesure 900 mètres de long et par endroit 4,2 mètres de haut sur 3,2 mètres de large. A l'origine, il s'agissait d'une fosse ouverte qui servait à drainer les sites marécageux de la ville. Il partait du Forum Romanum pour se jeter dans le Tibre.

 

Rome était parfois surnommé « la cité suspendue » à cause de ses nombreux égoûts.

ancienrome.ru

La Cloaca Maxima 

 

 

L'Agriculture Romaine

Par Laurie LASCHONPublié le 08 févr. 2013 à 15:55 ♦ Mis à jour le 24 avr. 2013 à 13:58

 

L'agriculture :

Il faut savoir que les Romains gagnaient principalement leurs vies avec l'agriculture, ils avaient beaucoup de main d'oeuvre car ils possédaient des ouvriers agricoles et des esclaves qui étaient nécessaires pour accomplir le travail. Sous l'empire, l'agriculture était une activité essentielle et l'emportait même sur le commerce. La plupart des Romains vivaient à la campagne. La taille des exploitations étaient très variées. Les exploitations étaient souvent petites et familiales mais finirent par être rachetées pour former de plus grands domaines. La principale activité de l'agriculture était le labour. (Les paysans labouraient en poussant devant eux une paire de boeufs qui tiraient un araire. Les sillons qui étaient alors tracés recevaient les semences.) Loin des villes, les Romains vivaient au calme et au rythme des saisons (greffe des arbres au printemps, moisson en été, labours, semailles, vendanges et récoltes en automne et pour finir broyage des céréales, ramassage du fumier et travaux d'entretien en hiver. )

 

Définition Araire : Charrue simple, rudimentaire

 

 Titre : L'agriculture

Source : http://www.augustaraurica.ch/f/reise/bild-57.htm

 

Source : http://f.coumailleau.free.fr/historique_prehistoire.htm

 Source : http://lettres.ac-rouen.fr/latin/gallo_ro/chasse.html

 

 

 

 

Les aqueducs

Par Noémie TINELPublié le 08 févr. 2013 à 15:57 ♦ Mis à jour le 24 avr. 2013 à 13:58

    Les aqueducs

Bonne lecture!!!!

Titre : partie d'un Aqueduc

Source :  http://photos.planete-tp-plus.com/picture.php?/2495/category/92

 

L'eau était très importante à l'époque romaine. Elle est recueillie grâce à des sources, des puits, des citernes(eau de pluie)...en 312 av J-C, cela ne suffisait plus pour alimenter de grandes villes (Nîmes, Rome). On inventa : L'aqueduc. 

     

Titre : Schéma d'un aqueduc

Source : http://fr.jimdo.com/info/framebuster/

 

Rome est alimentée par onze aqueducs :

C'est une canalisation pour amener l'eau d'un endroit où elle est disponible (source) vers une agglomération. L'eau s'écoulait grâce à la gravité. Le mot aqueduc est formé de deux termes latins : aqua signifiant eau et le verbe ducere signifiant conduire. Il conduit l'eau sur un chemin qui n'est pas son chemin naturel. Cela simplifie l'arrivée de l'eau dans la ville (plus rapide, plus abondante et plus facile que pomper l'eau dans un puits). Un aqueduc était très long à construire à cause des montagnes ou des vallées. Les romains trouvèrent un moyen de passer ces obstacles :

 

- Pour les vallées : ils construisent des ponts aqueduc :

        

Titre : Pont-aqueduc ( Pont du Gard )

Source : http://ruedeslumieres.morkitu.org/

 

- Pour les montagnes : ils les traversent grâce à des tunnels :

        

Titre : Tunnel d'un aqueduc

Source : http://blogs.ac-amiens.fr/

 

Malgré les obstacles, la pente devait être la plus régulière possible.

 

Titre : Aqua Appia

Source :http://www.flickr.com/photos/fdecastrob/5562569618/

  • Aqueduc de l'Aqua Alexandria
  • Aqueduc de l'Aqua Alsietina
  • Aqueduc de l'Anio Novus
  • Aqueduc de l'Aqua Appia
  • Aqueduc de l'Aqua Claudia
  • Aqueduc de l'Aqua Julia
  • Aqueduc de l'Aqua Marcia
  • Aqueduc de l'Aqua Tepula
  • Aqueduc de l'Aqua Virgo
  • Aqueduc de l'Aqua Trajana
  • Aqueduc de l'Anio Vetus

 

Video sur les ponts-aqueducs :

http://www.wat.tv/video/pont-aqueduc-1m7rr_2i9a9_.html

 Merci de votre visite !!!

 

Les parties d'un aqueduc

Par Noémie TINELPublié le 09 févr. 2013 à 16:33 ♦ Mis à jour le 24 avr. 2013 à 13:40

- La source :Le choix de la source dépendait de la qualité de l'eau, de la puissance du débit et de la position géographique ( elle devait être plus haute que son point d'arrivée)

Titre : Source du pont du Gard
Source :  http://gam.jeanjean.free.fr/les-visites/eure.htm


Un aqueduc commençait le plus souvent par un bassin de collecte ( le plus souvent avec des digues ). Ensuite l'eau arrivait dans un bassin de décantation ( limariae piscinae ) qui la nettoyait de ses impureté et de ses saleté.



Titre : Bassin de décantation.
Source : http://www.ac-nancy-metz.fr/


L'eau passait ensuite dans le canal ( specus ) qui est construit avec un légère pente pour que l'eau ne s’arrête pas.


Le plus souvent l'eau passait dans des tunnels souterrains où les ouvriers travaillaient avec peu de lumière . Pour faciliter la progression de la construction des tunnels, on construisait des puits à partir de la surface jusqu'à la profondeur où devait être la canalisation.



Titre : canal souterrain
Source : http://www.chemillesurindrois.fr/


 Puis les puits étaient reliés entre eux grâce à des galeries souterraines( la canalisation définitive sera dans ces galeries).

Titre : Construction d'un tunnel
Source : http://mediterraneen.crdp-aix-marseille.fr/mediter1/aqueduc.htm


A l'arrivée de l'aqueduc, se trouvait le castellum aqua où il y avait des chambres de décantation puis l'eau était distribuée dans des tuyauteries urbaines.


Titre : Vestiges du castellum aqua de Nîmes
Source : http://fr.wikipedia.org/

 Le siphon inversé : C'est une méthode grâce à une quantité de pression, l'eau pouvait monter une pente après une pente plus importante

Titre : les siphons
Source : http://www.bing.com/

 

Le port d'Ostie

Par Victoria BESPublié le 09 févr. 2013 à 18:27 ♦ Mis à jour le 24 avr. 2013 à 13:39

   Le port d'Ostie  


Ostie était située à l'embouchure du Tibre, sur la côte, à 25 kilomètres en aval de Rome ( du fait de l'ensablement le site se trouve à l'intérieur des terres) . Ostie était le principal centre de commerce. A côté du port se trouvait de grands entrepôts où étaient stockés les marchandises remontées par le fleuve depuis le port d' Ostie. Les marchandises destinées à Rome rejoignaient le port d'Ostie sur des navires lourdement chargés. Elles étaient ensuite acheminées sur des péniches et des barques capable de naviguer sur les eaux basses du Tibre. Les grands navires avaient une coque ventrue dans laquelle étaient entreposées des amphores d'huile, de vin et de céréales. Ce port est constitué de plusieurs bassins. Il y a en premier, en arrivant le port Claude puis un plus petit qui est le port de Trajan. Trajan peut contenir jusqu'à 338 navires. Le port de Claude couvre 60 hectares. Au II siècle le port d'Ostie est le plus grand port de la Méditerranée. Ce port relie tous les grands ports de la Méditerranée : Alexandrie, Marseille , Athènes, Carthage, Leptis, Tarragone (en Espagne).

Les romains disaient « du pain et des jeux » car cela leur importait beaucoup. Sans le commerce les jeux seraient inexistants;les romains importaient des matériaux pour construire les édifices du spectacle et ils achetaient les animaux exotiques importés d'Afrique pour les présenter dans les arènes. Le nom d'Ostie vient du mot ostium qui signifie « embouchure ». Presque tout le ravitaillement du million d'habitants de Rome arrivait par bateaux depuis les provinces. Ce port animé était pourvu d'un centre d'approvisionnement pour Rome et de multiples entrepôts de marchandises. Ainsi, le blé africain y transitait en énorme quantité vers Rome. Des gens de toutes classes sociales confondues, originaires de toute la Méditerranée, y vivaient et y travaillaient ensemble. La ville portuaire, abandonnée à la fin de l'empire romain, conserve des rues et des bâtiments antiques en particulier des entrepôts, des boutiques...à la

 fin de l'Empire romain, conserve des rues et des bâtiments antique 

 Reconstitution du Port d'Ostie :

 

Maquette d'un bateau de commerce de forme arrondie :

      

 Tableau sur le port d'Ostie :

 

 

Sources Images :

    http://voyageitale.wikispaces.com/Benley+et+Claire+2

    http://www.ostia-ostie.net/

    http://www.cabotages.fr/les-pinardiers-de-l-antiquite.html

 

 

Page 1 / 2 Page suivante > Dernière page >>

haut de page